LA SOUVERAINETÉ ABSOLUE DE CHRIST

par Frank A. Viola



« Il est avant TOUTES CHOSES, et TOUTES CHOSES subsistent en lui. Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier né d'entre les morts, afin d'être en TOUT le premier. » (Colossiens 1:17-18)

« Il nous a fait connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu'il avait FORMÉ en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir TOUTES CHOSES en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. » (Ephésiens 1:9-10)

« Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Église. » (Ephésiens 1:22)

Le dessein éternel de Dieu est centré sur la souveraineté absolue de Jésus-Christ. Le point de mire divin est l'établissement de la complète souveraineté et suprématie du Fils de Dieu là où il a reçu la domination sur toutes choses. Toutes les activités et tous les mouvements de Dieu sont dans ce but. Ainsi, le principal travail du Saint Esprit dans notre temps est d'établir la souveraineté de Christ dans l'univers.

C'est pourquoi, le Saint Esprit brisera et dévastera tout ce qui s'oppose, fait obstruction et cache les commandements souverains du Seigneur dans le coeur de Son peuple. En un mot, l'intention ultime de Dieu est d'établir la centralité et la suprématie de son Fils sur toutes choses, rien n'étant exclus. Cependant, avant que Christ puisse régner sur toutes choses, Il doit d'abord avoir la domination sur Son propre peuple, l'Église. Colossiens 1:18 le dit ainsi :

« Il est la Tête du Corps de l'Église; il est le commencement, le premier né d'entre les morts, AFIN D'ÊTRE en tout le premier. »

Cela met bon nombre d'entre nous hors jeu, n'est-ce pas? Le grand besoin aujourd'hui parmi le peuple du Seigneur, donc, est qu'il retrouve la place de la souveraineté absolue de Christ ; c'est de rétablir l'autorité de Christ dans son Église. Tragiquement, cependant, toutes sortes de choses ont remplacé l'autorité de Christ. Nos conseils d'administration, nos réunions de comité, nos assemblées et nos systèmes ecclésiastiques -- nos livres, nos séminaires et nos conventions -- nos idées astucieuse, nos plans, nos projets de construction et nos entreprises -- ont tous trop souvent substitué l'autorité de Christ.

Lorsqu'il y a une décision à laquelle nous devons faire face au sujet du travail du Seigneur et du peuple du Seigneur, la question saillante ne devrait pas être : « Que pensons-nous qu'il faudrait faire » ou « Sur quoi pouvons-nous se mettre d'accord en tant que chefs spirituels », mais plutôt « Que veut le Seigneur dans cette situation? » En réalité, si deux personnes prennent une décision indépendamment du Chef cela constitue une conspiration spirituelle!

Christ seul a le droit de diriger Son Église -- pas nous. C'est Son Corps -- pas le nôtre. Nous lui appartenons tous ; Il nous a acquis à grand prix, et ainsi, Lui seul possède tous les droits sur nous. Laissons-nous, alors, se soumettre à son autorité de manière pratique.

Bien que la question de l'autorité de Christ ait beaucoup de poids, peu d'entre nous réalisent qu'il s'y tient la réponse de tous nos problèmes spirituels. Quand Christ a Sa complète et juste place comme Chef et Seigneur absolu sur Son peuple tous nos problèmes sont résolus.

Considérons les problèmes à multiples facettes que l'Église de Corinthe rencontra -- ésprit charnel, division, envie, stagnation spirituelle, préoccupation de soi, blasphème, fierté, immoralité, discorde et rivalités civiles, etc... Chapitres 1-11 dépeint un bien pauvre visage de la corruption dans cette assemblée. Quelle lourde charge à porter pour l'apôtre Paul. Mais quelle était sa réponse à tout ceci? Quelle était la solution tout inclus qu'il leur partage dans l'épître? C'est simplement ceci :

« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié ... Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. » (1 Cor 2:2, 3:11).

La réponse était assez complète et simple : que Jésus-Christ soit remis à sa juste place dans l'assemblée. Pouvez-vous voir la puissance de cela? Chers frères, quand nous comprendrons réellement la grandeur de notre Seigneur et que nous Le mettons à sa juste position de centralité et de suprématie absolue, tout nos problèmes sont résoulus. Oh, quelle réponse simple mais combien profonde.

Le but de Dieu à cette heure, alors, est pour nous de faire de l'autorité de Christ une réalité pratique dans nos assemblées autant que dans nos vies personnelles. Un tel chemin, cependant, est coûteux. C'est une chose difficile que de céder nos droits au Seigneur, d'attendre pour le Seigneur, et de mettre la régence absolue, l'autorité, et la prise de décision directement dans les mains du Saint Esprit. Cela révèle si nous allons garder la main sur nos affaires ou si nous allons céder tous nos droits à Christ. Nous devons comprendre cependant que si Christ reviendra régner sur cette terre, nous devons d'abord Lui donner cette place dans nos propres coeurs.

Dans le plan de Dieu, toutes choses commencent par l'Église : Jacques nous dit que nous sommes les premiers fruits de sa création. C'est hypocrite de prier « Que ton règne vienne » si nous-même n'avons pas de Christ le Roi absolu de nos propres vies. Puissions-nous donc tous donner à Christ la centralité et la suprématie dans nos coeurs, tous ensemble aussi bien que individuellement, pour qu'il puisse avoir la domination sur toutes choses.

Ne faisons pas d'erreur à ce sujet, se tenir fermement à l'autorité de Christ n'est pas quelque chose que nous devons pratiquer en dernier recours. Trop souvent, la mentalité de bien des chrétiens est ceci : « Je ferai tout ce que je peux en me servant de ma propre intelligence, mes dons et mes capacités et seulement dépendrai du Seigneur lorsque je ne peux plus le faire. » Mes frères, voyez-vous la folie d'une telle pensée? Oh, combien nous avons besoin de voir que nous, par nos propres forces, ne pouvons pas accomplir un fragment du travail de Dieu !

Nos idées brillantes, nos dons naturels, et nos motivations personnelles ne sont que bois, paille et chaume ; aussi, ils ne réaliseront jamais le dessein de Dieu. Comment nous avons besoin de voir que l'Église est un organisme spirituel ; et que seulement ce qui vient de la vie toute puissante de Dieu peut accomplir son dessein. Sous l'ancienne alliance, Moïse ordonna qu'aucune huile ne soit versée sur la chair. De même, l'Esprit ne peut bénir ce qui vient de nous-même et non de Christ. Comme nous avons besoin de faire face aux mots du Seigneur Jésus, « Sans moi, vous ne pouvez rien faire. »

En conclusion, Dieu désire rassembler toutes choses en Son Fils. Tout ce qui vient de nous ne durera pas ; seulement ce qui vient de Christ peux trouver la plus grande bénédiction de Dieu. Même aujourd'hui, le Seigneur attend que Son peuple Lui donne cette place de domination sur eux-même. Laissons nous, alors, réellement mettre Christ « le Chef de toutes choses pour l'Église, rien n'étant exclus. Que Dieu nous soit clément.


Retour ]


Traduit par l'équipe de Eglise de Maison.com  Nous aimerions lire vos commentaires : cliquez ici