LA  LOI  DE  CHRIST


Lecture biblique : Matthieu 18:15-20 ; Luc 17:3-4 ; Matthieu 5:21-26


Commentaires généraux

Contexte biblique

Sous l'ancienne alliance

L'église est née de l'ancienne alliance. Elle est une réalité promise depuis des siècles à Israël et à Juda. Il ne faut pas la considérer comme une entité nouvelle ayant apparu aux temps de Jésus pour « remplacer » Israël. Elle est une évolution de la relation entre Dieu et Israël sous l'ancienne alliance. Elle accomplit en plénitude toutes les promesses qui avaient été données au peuple d'Israël. En ce sens, tout le ministère de Jésus et de ses apôtres doivent être considérés dans le contexte historique et spirituel de l'ancienne alliance.

Lire Deut. 17:2-13 ; Nombres 35:30 ; Jean 8:17

Références dans le Nouveau Testament

Aujourd'hui, l'église en tant que corps a reçu cette autorité qu'avaient les dirigeants d'Israël autrefois : le pouvoir à travers le Saint Esprit de lier et de délier, de pardonner ou de refuser le pardon. Lire Matthieu 16:19 ; Jean 20:21-23.

Il est intéressant de remarquer que le terme « église » (eklesia) ne figure que deux fois dans l'ensemble des évangiles : dans Matthieu 16:18 et 18:17, c'est à dire dans le contexte de l'autorité d'un groupe de croyants de lier et délier (d'exécuter un jugement ayant autorité divine).

Paul fait référence à la puissance et l'autorité qui a été conférée à l'église en tant que groupe pour exécuter le jugement. Il semble évident que cela s'inscrit dans le contexte de l'injonction de Jésus dans Matthieu 18.

« Ne savez-vous pas que l'on jugera des anges ? » La vocation de jugement que l'église pratique sur la terre aujourd'hui sera apparemment confirmée et reconduite dans l'au delà à une échelle impensable.

Ce passage, ainsi que les quelques versets qui précèdent s'incrit également dans le contexte d'une problématique de résolution de conflits au sein de l'église.

« Couvrira une multitude de péchés » semble se référer aux pardon de nos péchés par Dieu. Autrement dit : celui qui pardonne à son frère (et qui donc sauve une âme de la mort en la ramenant à la repentance) se verra pardonner ses propres péchés par Dieu.

Lier & délier

Le pardon mutuel

Le sujet du pardon mériterait une étude à part entière, mais nous allons indiquer quelques points dans le contexte de la présente étude.

L'aspect social

Conclusion

Apprendre à interagir avec les autres membres de l'église, c'est aussi apprendre quelque chose sur la nature de Dieu et ses relations avec l'humanité. En effet : la première offense, c'est bien l'homme qui l'a faite envers son Créateur. Et c'est alors que dans Son amour c'est Dieu qui s'est approché de l'homme pour le ramener pour le sauver. Ainsi à notre échelle humaine, Dieu nous donne l'occasion d'étendre notre pardon et notre amour envers les autres, envers ceux qui justement nous ont offensé, un peu comme Lui l'a fait envers nous. Dieu n'a pas attendu que l'homme vienne vers Lui : il a d'abord envoyé Son Fils ; Il a pris l'initiative de la rédemption. Lire 2 Corinthiens 5:19, 1 Jean 4:9-11, Galates 4:3-5.



En tant qu'êtres humains nous devons apprendre à faire face aux conflits relationnels. Accepter cette réalité et pouvoir aborder ces conflits dans la foi, c'est apprendre à ouvrir un dialogue de rédemption avec l'autre. Au moment où nous entamons ce processus, nous savons que Dieu intervient personnellement à nos côtés. Le résultat est que nous arrivons à bien plus qu'une solution au problème en question – nous prenons un chemin qui révèle la vérité et qui construit la solidarité et l'amour au sein de la communauté.


Mis en ligne par Eglise de Maison.Com  Nous aimerions lire vos commentaires : cliquez ici