Psaume 101:3a


Bonsoir Jean-Pierre,

Je voulais te réécrire suite à notre conversation téléphonique de l'autre jour. Nous en avons un peu parlé avec mon père et j'avais quelques compléments à apporter, en particulier en rapport avec les soucis que vous rencontrez avec Luc [son fils de 15 ans].

Nous pensons fermement que les problèmes que vous rencontrez ne sont pas à cause du son caractère, de ses prédisposition, ni de l'état de son coeur. C'est son environnement. Il est dans un contexte où il apprend des choses, où on lui dit des choses et où il y a des attitudes et des prises de position qui passent même au delà des mots. Je parle bien sûr de l'école et de ses "amis" mondains mais aussi de la télévision.

Pour ce qui est de la télévision, c'est un poison insidieux et nous ne pouvons pas dire mieux qu'il faudrait l'attacher à une meule et la jeter au fond de l'océan, car c'est un instrument qui sert à offenser des millions de jeunes dans leur foi et dans leur foyer chaque jour. Avoir au sein d'un foyer chrétien un instrument aussi nocif et blasphématoire est totalement inadmissible, si je peux me permettre. C'est une porte ouverte vers le monde où vos enfants apprennent, voient et comprennent tout ce que vous, en tant que parents chrétiens vous efforcez constamment à leur désapprendre. Vous ne pourrez pas gagner, il faut faire autrement, pendant qu'il est encore temps.

Nous connaissons beaucoup de foyers chrétiens qui subissent les mêmes problèmes que vous avec Luc. Nous connaissons deux couples qui sont missionnaires en France et pourtant cela n'a pas empêché à leurs enfants de quitter l'église, quitter la foi, tout renier et aller dans le monde. Il n'y a pas que la télévision bien sûr, mais c'est quand même majeur. A notre avis, la base si on veut conduire une famille chrétienne, c'est de jeter la télé, et vite. Il y a plein d'autres inconvénients secondaires aussi d'ordre familial, psychologique, affectif, etc. qui sont causés par la télé.

Alors il est évident que ça va peut être faire du bruit dans la famille de virer la télé. Mais bon, c'est très passager, les enfants s'adaptent très vite et ils vont trouver d'autres occupations, et plus saines je dirai même. Peut-être faut-il les impliquer dans la décision, c'est toujours mieux. Leur faire comprendre que c'est mauvais, que ça véhicule des pensées, des attitudes, et images, qui ne sont pas en accord avec la vérité, qui trompent, qui séduisent, qui distraient, etc... qui donnent une mauvaise image de Dieu et de la sainteté, qui dévalorisent ce qui est vertueux, qui mettent en avant ce qui est malsain, pervers, mensonger. Toutes les pubs, et il faudrait comptabiliser le nombre d'heures qu'il peuvent en passer par journée, sont toutes basées sur la convoitise. Elles font grandir cette convoitise dans le coeur des auditeurs, afin de permettre d'exploiter cette faiblesse quand ils vont aller faire leurs courses. Tu as déjà une voiture, mais ils veulent t'en vendre une autre, comment faire ? Semer l'insatisfaction et la convoitise dans ton coeur. Toutes ces choses vous les savez aussi bien que moi, mais peut être faut-il en parler avec les enfants puis passer à l'acte. C'est une idée que je donne, il faut voir devant le Seigneur exactement comment procéder. Je pense qu'une bonne attitude peut être d'expliquer clairement et ouvertement la chose avec les enfants puis d'annoncer que vous avez pris la décision de rejeter cette influence mauvaise. Mais il faut bien sûr être ferme.

Je pense d'ailleurs que spirituellement cela pourra faire énormément de bien à lui en particulier. Même s'il se plaint au départ. Pourquoi ? Parce que tu sais ce qui gave les jeunes avec la religion plus que tout ? C'est qu'ils ne voient pas d'implication dans la vraie vie. Franchement les adolescents trouvent ca nul, l'église, les réunions et tout le contexte religieux quand il n'y a pas une application pratique quotidienne. Tout ce que tu lui dira par rapport à la télé, je suis sûr qu'il l'a déjà entendu par vous, et par les pasteurs, mais maintenant ça va passer dans le domaine pratique, ça va faire tilt. "C'est sérieux après tout". Je pense que profondément en lui ça va étancher une soif de vérité et d'honnêteté.

Deuxièmement par rapport aux "amis". C'est quelque chose de très fort chez les jeunes que de s'identifier avec leurs semblables. A leur âge, ils commencent à devenir quelqu'un, à avoir une opinion. Surtout les jeunes hommes, ils ont cet élan de l'éternité, cet vocation infinie dans leur être. C'est quelque chose de très fort et c'est un âge critique. Les jeunes prennent leur orientation pour la vie.

Où est-ce que je veux en venir ? Est-ce que je vous encourage à déménager et à nous rejoindre ? Pas vraiment. Disons que nous ne voulons pas vous pousser dans ce sens. Nous voulons que ce soit de Dieu, que ce soit vraiment Lui qui vous incite et qui vous motive à venir ici. Il ne faut pas venir parce que nous vous avons impressionné. Parce que quand vous nous connaîtrez mieux, vous serez déçus. Regardez là où nous regardons. Notre Dieu est digne de confiance. Vous pouvez vous jeter dans Ses bras, et il vous recueillera.

« Le roi n'est pas sauvé par une armée nombreuse, la force ne saurait délivrer le guerrier » - Psaume 33:16.

J'espère que tu comprends l'esprit dans lequel je t'écris concernant ton fils. Je ne veux pas passer pour fier, ou t'apprendre comment éduquer les enfants. Je suis plus jeune que vous et je n'ai pas votre expérience. Simplement dans notre contexte il y a des lumières qui sont amplifiées, des choses auxquelles nous avons été particulièrement sensibilisés et nous quand nous avons une âme attentive, nous aimons partager. (Proverbes 9:8).

Bien amicalement dans le Seigneur,

Raphael


Mis en ligne par Eglise de Maison.Com  Nous aimerions lire vos commentaires : cliquez ici