Sommes-nous attaqués ou à l'attaque ?




Beaucoup de chrétiens ont pour habitude de considérer, lorsqu'ils passent par un moment difficile dans leur vie, qu'ils sont attaqués par le diable. Avez-vous déjà entendu dire "Hier, j'ai vraiment été attaqué par le diable", ou même que tel ou tel évenement était un "accident", ou "une attaque du diable" ? Cette façon de penser est-elle biblique ? Le diable peut-il réellement nous attaquer physiquement ? Et si oui, comment peut-on se protéger ?

Considérons quelques exemples bibliques de personnes qui ont vécu des choses qu'on aurait tendance à attribuer à des "attaques du diable". L'exemple le plus flagrant, c'est évidemment Job, puisque la Bible nous dit explicitement que ses problèmes étaient causés par Satan.

On peut tirer de cette histoire plusieurs conclusions intéressantes :

1. Le diable a le pouvoir de faire du mal aux hommes, mais ce pouvoir ne peut s'appliquer qu'à ceux qui ne sont pas protégés.

2. Il doit demander la permission de Dieu avant de pouvoir toucher à l'un des Siens.

3. Dieu lui permet de nous faire du mal, mais pour notre bien.

4. Nous devons toujours voir Dieu partout et en tout. ( Romains 8:28 nous apprend que "... toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein." )

Dans le cas de Job, Dieu n'avait accordé de pouvoir au diable que pour atteindre Son but! On peut donc se demander : qui est-ce qui attaquait en réalité -- le diable ou Dieu ? Si j'autorise à un enfant de faire quelque chose qui lui est normalement interdit, qui sera responsable des conséquences ?

Nous devons craindre Dieu, et non le diable! ( Mattieu 10:28 ) La crainte des hommes tend un piège ( Proverbes 29:25 ) mais la crainte de l'Eternel est le commencement de la sagesse ( Psaume 111:10 ). La Bible nous dit de ne pas donner accès au diable ( Ephésiens 4:27 ) et de resister à la tentation ( Jacques 4:7 ). Nous savons aussi que Dieu ne tente jamais -- et ne peut même pas tenter les hommes ( Jacques 1:13 nous dit "Que personne, lorsqu'il est tenté, ne dise: C'est Dieu qui me tente. Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne."  )

Lorsque le malheur frappe notre vie, ne glorifions pas le diable -- il n'a pas de place dans notre vie. Les Ecritures nous montrent de nombreuses raisons aux épreuves qui nous arrivent.

Ce peut être :

- une croix spirituelle, en vue de notre croissance spirituelle et de la purification de nos esprits. Même Jésus "a appris l'obéissance par les choses qu'il a souffertes." ( Hébreux 5:8 ).

- un chatiment, afin que nous ne soyons pas jugés avec le monde. Dieu s'intéresse à nos paroles et à nos actions, et il s'empresse de corriger ceux qu'Il aime. Dans Hébreux 12:7, on lit "Supportez le châtiment: c'est comme des fils que Dieu vous traite."

- pour manifester la gloire de Dieu : comme Jésus lui-même l'a dit de l'homme qui était aveugle de naissance, "ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui."

Toute cette mentalité qui consiste à attribuer au diable chaque évenement désagréable qui nous arrive révèle une très grande immaturité spirituelle! Lorsque les difficultés nous assaillent ou qu'il nous arrive un "accident", nous devons commencer par chercher une cause. ( Dans Proverbes 26:2, on nous rappelle que "la malédiction sans cause n'arrivera point". ) Si nous avons volontairement péché, nous n'avons pas besoin de chercher plus loin. Au fond, c'est un manque de foi que d'accuser le diable de nos problèmes, car c'est sous-estimer la grandeur et la puissance de Dieu. On élève l'ennemi de Dieu à Son niveau, en lui attribuant beaucoup plus d'importance qu'il ne lui est dû. On manifeste ainsi une incrédulité aux promesses de Dieu envers Son peuple.

Consédérons de même, la question des malédictions. Un chrétien peut-il être ammené à porter une malédiction tout au long de sa vie, et "jusqu'à la septième génération" ? En fait, la Bible nous enseigne que la bénédiction et la malédiction sont le résultat direct de nos action, mais par contre, elle dit explicitement que "le fils ne portera pas l'iniquité de son père, et le père ne portera pas l'iniquité de son fils" car "l'âme qui pèche, c'est celle qui mourra ( Ezekiel 18:20 ).

Il serait bon de se souvenir que ce son ceux qui sont sous la loi qui sont maudits ( Galates 3:10 ) et que "Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous" ( Galates 3:13 ).

En résumé, il ne faut pas se sentir attaqué de la part de l'ennemi. Au contraire, nous devons être à l'attaque contre les forteresses du diable. "Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser les forteresses" ( 2 Corithiens 10:4 ).

Retour ]


Mis en ligne par Eglise de Maison.Com  Nous aimerions lire vos commentaires : cliquez ici