MATTHIEU CHAPITRE SIX

par Watchman Nee


Versets 1-18 : Cette partie, dont le sujet principal est la justice, est divisée en trois sous-parties : (1) l'aumône, (2) la prière, et (3) le jeûne.

Verset 1 : "Prenez garde de ne pas faire votre aumône devant les hommes, pour en être regardés." Ceci est le sujet général. Il ne suffit pas d'agir d'une manière juste, mais en plus, nous devons le faire en secret. Lorsque nous faisons quelque chose, nous devons maîtriser notre coeur. Le passage précédent met l'accent sur l'action d'aimer nos ennemis. Maintenant, ce passage dit que tous nos bons actes doivent être cachés aux yeux de l'homme. Comme cela, nous recevrons une recompense de la part de notre Père qui est dans le secret. En Allemagne, il y avait une fois une grande bataille, et des soldats sont arrivés à un endroit où il y avait des bons croyants luthériens. Les soldats demanderent à un croyant de les mener au meilleur champ de blé afin qu'ils puissent se couper du blé. Peu de temps après, quand ils étaient arrivés dans un champ, le croyant les invita à prendre du blé. Les soldats regardèrent autour d'eux et demandèrent au croyant pourquoi il ne les avait pas mené aux autres champs de part et d'autre. Le croyant repondit que les autres champs ne lui appartenaient pas, et que ce champ-là était le sien. Nous voyons en cela le principe de la seconde lieue.

L'enseignement central dans Matthieu 5 à 7, c'est la récompense.

Versets 2-4 : Ceci concerne l'aumône. "Sonner la trompette" dans le verset 2 est probablement une expression idiomatique. "Que ta main gauche ne sache point ce que fait ta droite." Evidement, ceci ne peut être interprété littéralement. Ce que cela veut dire, c'est que nous devons éviter, tant qu'on peut, de faire l'aumône devant les hommes, même jusqu'au point que notre main gauche ne semble pas savoir ce que fait la main droite. "Rendre" [selon la version Segond] peut aussi être traduit par "récompense" [comme dans la Bible Martin]. Toutes nos bonnes actions devant Dieu devraient être faites devant Dieu (c'est-à-dire, en secret).

Verset 5 : "Quand tu prieras." Le Seigneur ne nous a pas ordonné de faire l'aumône, ni de prier, ni de jeûner, parce que ce sont des choses que tous les croyants doivent faire au minimum. Ce que le Seigneur nous dit ici, c'est comment faire l'aumône, prier, et jeûner afin de plaire à Dieu.

"Hypocrites." Le radical de ce mot dans la langue originale c'est "un comédien, quelqu'un qui joue sur scène." Les hypocrites, ce sont des comédiens. Par exemple, ils ne sont pas très sincères lorsqu'ils prient, même s'ils font semblant d'être très pieux. Dans les "synagogues" il y a beaucoup de personnes très zélées; au coin des rues, il y a des personnes ordinaires. Les synagogues et les coins des rues sont des scènes où les hypocrites peuvent jouer, puisque les acteurs doivent jouer devant les hommes. Cela signifie qu'ils souhaitent obtenir la louange de la part de ceux de l'intérieur comme ceux de l'extérieur. "Afin d'être vus des hommes." Voilà l'objectif de leur prestation. L'acte naturel de l'homme charnel est d'essayer de cacher ses défauts. Toutefois, la grâce nous demande de cacher nos points forts.

Les jeunes chrétiens aiment à cacher leurs défauts. Toutefois, après avoir de plus profondes expériences, ils sont prêts à partager leurs défauts avec les autres. Plus tard, à cause de la grâce de Dieu, ils seront transformés, et leurs défauts seront éliminés.

Il y a deux moments où l'on peut obtenir la récompense : (1) aujourd'hui, et (2) dans le futur. Il y a deux types de récompenses : (1) la récompense des hommes, et (2) la récompense de Dieu. Nous ne pouvons avoir les deux types de récompenses. Si nous voulons obtenir la récompense des hommes, nous ne pourrons obtenir plus tard la récompense de Dieu. Nous ne pouvons profiter d'une grande renommée dans le monde puis recevoir une position dans le Royaume. Aujourd'hui il existe des personnes zélées qui font l'aumône afin d'obtenir la gloire et la louange des hommes. Ainsi, ils ne pourront recevoir la récompense de Dieu.

C'est pourquoi, nous devons refuser la récompense actuelle. Les gens du monde sont prêts à être zélés et à souffrir afin d'obtenir quelquechose aujourd'hui. Si nous ne faisons pas attention, nous pouvons avoir la même tendance lorsque nous faisons l'aumône et que nous prions. Que pouvons-nous gagner par la louange des hommes. Si nos yeux sont ouverts, nous rechercherons uniquement la gloire devant la face de Dieu et de Ses anges. Toutes les autres choses n'ont aucune importance.

Verset 6 : "Quand tu pries, entre dans ton cabinet, et ayant fermé ta porte". Certains disent que dans la prière, le lieu est important, et que par conséquent il est nécessaire de se construire une pièce pour prier. Paul a dit à Timothée que les hommes doivent "prier en tout lieu" (1 Tim. 2:8). Le "cabinet" se réfère à la chambre à coucher, là où il n'y a pas beaucoup de personnes. Cette pièce est silencieuse pendant la journée quand les gens sont au travail; elle est aussi silencieuse pendant la nuit pendant que les gens dorment. Cela signifie que nous devons prier dans un lieu où il y a peu de personnes. Pendant que le Seigneur était sur la terre, Il n'avait pas de lieu pour reposer Sa tête, c'est pourquoi il utilisait souvent le désert et les montagnes comme sa chambre privée (Matt. 8:20; Marc 1:35; Luc 5:16; Marc 6:46; Luc 6:12; 9:28). David a dit, "Je suis sembable au passereau qui est seul" (Psa 102:7).

"Ton père, qui te voit dans le lieu secret, te récompensera publiquement". C'est dans la nature humaine d'attirer l'attention des gens sur ses points forts, mais Dieu voit dans le secret; quant à Lui, Il n'oublie même pas un verre d'eau (Matt. 10:42). Les points forts dont nous nous souvenons aujourd'hui ne seront peut-être même pas comptés dans le futur. Le mot "récompense" ne se réfère pas à ce que l'on appelle communément la "réponse aux prières", mais celui-ci se réfère à la récompense dans l'âge à venir. Dieu ne peut répondre à des prières qui ne sont pas selon Sa volonté, et qui par conséquent ne méritent aucune réponse. Toutefois, Dieu considère toutes nos prières dans le secret comme de bonnes oeuvres, et Il nous en récompensera donc dans le futur.

Verset 7 : "Or, quand vous priez, n'usez point de vaines redites, comme le font les païens." Cela signifie que nous ne devons pas utiliser beaucoup de mots qui n'ont pas de sens pour rallonger nos prières. Cela ne signifie pas que nous ne devons jamais utiliser les mêmes mots dans nos prières. Le Seigneur a prié trois fois en utilisant les mêmes paroles (Marc 14:36, 39, et 41). Nous savons donc que lorsque nous avons un réel fardeau dans notre esprit, nous prions souvent de nombreuses fois en utilisant les mêmes mots. La prière de ceux qui savent le mieux prier est originale plutôt que naturelle. Il y a une très mauvaise tendance parmi les croyants aujourd'hui. Nous pensons que nos prières ne peuvent pas être efficaces si elles ne sont pas longues. C'est pourquoi nous rendons nos prières très longues pour qu'elles puissent être entendues par Dieu. Toutefois, la grande majorité des prières citées dans la Bible sont courtes, par exemple "Seigneur, sauve moi!" (Matt. 14:30). Ainsi, nous pouvons voir que les prières courtes sont très importantes. Lorsque nous sommes à un point critique pendant que nous préchons à des pécheurs, ou lorsque nous avons un besoin urgent, les prières courtes sont les plus efficaces.

"Car ils s'imaginent être exaucés en parlant beaucoup." C'est sans doute ce que pensent les croyants d'aujourd'hui. Lorsque nous avons le temps, nous pouvons nous permettre de prier longtemps en privé. Toutefois, nous ne devons pas penser que c'est dans la multitude de nos paroles que nous serons entendus par Dieu.

Verset 8 : "Car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez". Certains disent que, puisque Dieu connaît nos besoins même avant que nous les exprimions, alors nous n'avons pas besoin de prier. Ils disent aussi qu'il vaut mieux ne pas prier que de faire des prières courtes. Cependant, ce verset ne veut pas dire que nous ne devons pas prier. Il veut plutôt dire que nous ne devons pas venir à Dieu dans le simple but de lui dresser un état des lieux. Bien que Dieu connaisse nos besoins, Il attend que nous Le priions concernant ces choses. Toutefois, Il ne souhaite pas que nous fassions simplement un état des lieux. Par exemple "Seigneur... nous périssons!" (Matt. 8:25) est un état des lieux, mais "Seigneur sauve-nous" est une prière. Il n'est pas bon d'informer Dieu, mais il est bon de demander des choses à Dieu. Ce verset est pour décourager les prières qui ressemblent à des bulletins d'information.

Verset 9 : "Vous donc, priez ainsi". Cela ne signifie pas que la prière qui suit doit être utilisée comme une formule. Au contraire, les disciples doivent la prendre comme un exemple de prière afin d'apprendre à prier de la même manière.

Versets 9-13 : De tout le temps que le Seigneur était sur la terre, c'est ici le seul moment où il nous apprend à prier. A l'autre occasion (Luc 11:1), ce sont les disciples qui ont demandé au Seigneur de leur apprendre à prier. Même si les mots sont semblables à ceux qu'on trouve ici, il s'agit de deux occasions bien distinctes. En lisant la prière ici, nous pouvons en tirer un indice. Bien que le Seigneur nous ait appris à prier à l'aide de quelques phrases, nous pouvons en déduire ce que le Seigneur veut que nous priions pendant ces quelques milliers d'années. Tout le désir de Dieu, et tout ce qu'Il souhaite rapidement accomplir est exprimé dans cette prière. Cette prière nous montre la volonté éternelle de Dieu et le désir de Dieu en ce qui concerne l'homme.

Cette prière comprend le mot "ton" trois fois et le mot "nous" quatre fois.

"Ton nom soit sanctifié; ton règne vienne; ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel." Le nom de Dieu n'est pas sanctifié par les gens sur la terre. De plus l'autorité de Dieu n'est pas non plus exercée sur la terre, et Sa volonté n'est pas accomplie sur la terre. L'objectif de Dieu est que Sa volonté soit faite sur la terre, tout comme elle l'est au ciel. (Cette phrase est une grande clé permettant de comprendre ce passage). A cela nous voyons qu'au ciel, le nom de Dieu est sanctifié, et que Sa volonté est faite. Toutefois, sur la terre, d'autres noms sont sanctifiés, il existe aussi le royaume des ténèbres et une volonté opposée. Satan est le dirigeant de ce monde et le dieu de ce temps, et tout le monde demeure dans sa main (Jean 12:31; 2 Cor. 4:4; 1 Jean 5:19).

Nous devons précher l'évangile pour délivrer les gens de la main du malin afin qu'ils puissent sanctifier le nom de Dieu et se soumettre à l'autorité de Dieu, afin que le royaume de Dieu puisse venir sur cette terre sur laquelle nous nous tenons. Les chrétiens d'aujourd'hui ont une grande responsabilité : celle de faire venir le royaume sur la terre par le moyen de la prière. Pourquoi Satan est-il encore dans le monde aujourd'hui? C'est parce que ceux qui appartiennent à Christ n'ont pas encore expérimenté la victoire de Christ. Au moins une des raisons pour laquelle Dieu a créé l'homme est que Dieu ne souhaite pas rejeter un être créé -- Satan -- directement en tant que Créateur. Le fait que Dieu ait commandé en ce jour à Adam de garder le jardin prouve qu'il y avait un ennemi. L'autorité que Dieu a donné à Adam est la même qu'Il avait donné au préalable à Satan, qui était à l'origine l'archange.

Le serpent a reçu la malédiction de manger la poussière, qui est la substance dont l'homme a été créé. Cela signifie que l'homme est tombé et s'est soumis à l'autorité de Satan. L'intention originelle de Dieu était que l'homme coopère avec Lui. Puisque le premier homme Adam a échoué, Dieu a suscité le second homme, Christ, pour vaincre Satan. Au travers de Sa mort, le Seigneur a racheté l'homme du péché, et Il a accompli la volonté de Dieu. Le Seigneur a uni tous les croyants à Lui-même afin qu'ils puissent tous exalter Dieu, faire la volonté de Dieu, et détruire le royaume de Satan. Ce groupe de personnes, corporativement, forme le second homme Adam, afin d'accomplir la volonté de Dieu sur la terre comme elle est faite au ciel.

Monsieur Evan Roberts a dit que la roue de la prière est ainsi : (1) Dieu initie, (2) l'homme prie, et (3) Dieu accomplit. Ezekiel 36 nous montre un grand principe. Dieu a tout d'abord dit qu'Il donnerait à Israël un coeur nouveau, cependant Il souhaite qu'ils Lui demandent, puis Il accomplira la chose.

Verset 9 : "Notre" inclut tous les chrétiens. Seuls les chrétiens peuvent appeler Dieu leur "Père qui est aux cieux". Les gens du monde ne peuvent s'adresser à Dieu de cette manière. "Ton nom soit sanctifié" - c'est cela que Dieu a toujours demandé durant des milliers d'années.

Verset 10 : "Ton règne vienne". D'une certaine manière nous pouvons dire que le royaume de Dieu est déjà parmi nous. D'une autre façon, nous pouvons aussi dire qu'il n'est pas encore arrivé, et qu'il attend que les croyants prient pour son avènement.

Verset 11-13 : Ce sont ici les choses que nous demandons, où le pronom "nous" est utilisé quatre fois. Verset 11 : Ici nous demandons à Dieu notre pain quotidien. Puisque les chrétiens n'ont pas d'épargnes sur la terre, ils ont besoin de demander leur pain quotidien.

Verset 14 : "Car si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi les vôtres." Certains disent que ce passage s'adresse aux juifs et signifie quelque chose de différent de ce dont il est question dans Ephésiens 4:32. Cela est incorrect. Les raisons sont les suivantes : (1) Si ce passage s'adresse aux juifs, comment Dieu pourrait-Il avoir le titre de Père céleste. Adam était appelé le fils de Dieu seulement parce qu'il a été créé par Dieu; (2) Puisque des mots tels que "offenses" et "Père céleste" sont utilisés, nous savons qu'une relation Père / fils existe encore avec Dieu lorsque nous commettons des offenses. Il s'agit donc d'offenses qui sont commises après avoir été sauvé. Les péchés des juifs ne sont pas pardonnés simplement parce qu'ils ont pardonné à d'autres. Ils ont encore besoin de la fontaine qui purifie des péchés dans un âge futur (Zach. 13:1). Le pardon dont il est question ici n'est pas le pardon initial des péchés; c'est plutôt le pardon de nos faiblesses et de nos offenses quotidiennes après que nous avons cru. A cet égard, nous avons besoin de pardonner aux autres afin de pouvoir obtenir le pardon de Dieu. Si un croyant ne pardonne pas aux autres, il oublie que Dieu lui a accordé le pardon. Dieu ne peut pas permettre à deux croyants qui sont en désaccord de rentrer dans Son royaume. Au moins un, sinon les deux, ne pourront y entrer.

Le verset 13 nous dit que puisque nous voulons promouvoir le royaume de Dieu et que nous voulons sincèrement garder les préceptes du sermon sur la montagne, nous devons prier Dieu pour qu'Il nous délivre de la main du malin. "Car à toi est le règne, et la puissance et la gloire à jamais." Le mot "car" indique que cette phrase est en rapport avec la phrase précédente et nous révèle quelque chose de très précieux. Nous prions ceci et cela car le royaume, la puissance et la gloire appartiennent tous à Dieu et non pas à Satan. "Royaume" est la sphère dans laquelle Dieu règne, "puissance" est l'opération de Dieu, et "gloire" est la plénitude de Dieu qui émane de Dieu Lui-même.

Versets 16-18 : Cette section concerne le jeûne. (1) Le jeûne est une expression d'humiliation devant Dieu; (2) le jeûne est une expression d'auto-soufflètement devant Dieu; (3) le jeûne est une indication que l'on recherche la grâce de Dieu. C'est pourquoi le jeûne ne doit pas être aboli. Toutefois, nous devons faire de notre mieux pour que les gens ne sachent pas que nous sommes en train de jeûner. C'est ici une question de notre but, de notre motif, et notre intention.

Versets 19-34 : Cette section concerne les trésors. Par trésors on entend non seulement l'argent, mais aussi les vêtements, la nourriture, et les choses qui nous sont précieuses.

Verset 19 : "Ne vous amassez point des trésors sur la terre, où les vers et la rouille consumment, et où les larrons perçent et dérobent." Le mot grec traduit par rouille signifie "manger", et c'est le même mot qui est utilisé dans Romains 14:17. C'est pourquoi rouille peut être traduit littéralement par "manger", ce qui signifie "consommé" ou "achevé". La consommation par les vers ici se réfère aux vêtements. La consommation par la rouille ou par le "manger" se réfère à la nourriture, et le dérobement des larrons se réfère à l'argent. Le commandement du Seigneur est "Ne vous amassez point des trésors sur la terre". Toutefois, cela ne signifie pas que nous devons utiliser chaque jour tout notre argent, ni manger chaque jour toute notre nourriture. "Amasser" signifie que nous avons l'intention d'avoir quelque chose sur lequel on puisse compter.

Verset 20 : "Mais amassez-vous des trésors dans le ciel." Tout ce qui peut être consommé par le ver, la rouille, ou qui peut être volé par les voleurs est désagréable à Dieu. Dieu condamme les trésors vains. Nous ne devons pas gaspiller, et en même temps nous devons pas amasser des trésors sur la terre. Amasser des trésors dans le ciel, c'est donner aux croyants qui sont pauvres. Cela est très clair dans Luc. Si nous amassons des trésors dans le ciel, alors lorsque nous avons besoin, nous pouvons simplement aller vers Dieu pour effectuer un retrait au lieu d'avoir à mendier. Amasser des trésors de cette façon c'est simplement un changement de banque. On passe d'une banque terrestre à une banque céleste.

Verset 21 : "Car où est votre trésor, là sera aussi votre coeur." Lorsque nous déplaçons nos trésors vers les cieux, notre coeur sera de même déplacé. Nous devons transporter notre coeur aux cieux en distribuant nos richesses aux autres. Nos trésors doivent aller en premier, puis notre coeur suivra.

Verset 22 : "L'oeil est la lumière du corps : si donc ton oeil est net, tout ton coeur sera éclairé." Tout membre de notre corps agit de la part de l'ensemble de notre corps. Par exemple, une personne dont les yeux sont aveugles, est aveugle, même si seuls ses yeux sont défectueux.Ce verset nous dit que nos yeux doivent être nets. Bien que nous ayons deux yeux, nos yeux ne peuvent se focaliser que sur un seul objet à la fois, autrement nous ne pourrions voir clair et il s'agirait d'un dysfonctionnement visuel. Certains croyant veulent amasser tous leurs trésors sur la terre, mais ils n'ont aucune paix intérieure. Mais ils ne peuvent pas non plus amasser tous leurs trésors dans les cieux. C'est pourquoi ils essayent d'en amasser un peu des deux côtés. Cela fait qu'ils en perdent leur vision spirituelle. Le Seigneur nous montre ici que nous ne pouvons pas gagner dans les deux mondes. Le Seigneur craignait que les gens ne comprennent pas bien ce qu'Il avait dit dans le verset 21, et pour cette raison il a utilisé le verset 22 pour expliquer.

Si nos yeux ne sont pas nets, et que notre coeur est divisé entre deux lieux, nous n'aurons aucune lumière. Avoir de la lumière, c'est pouvoir voir clairement et pouvoir manifester (Eph. 5:13). Etre rempli de lumière, c'est être rempli de quelque chose qui peut manifester d'autres choses. Autrement dit, la lumière est la vue spirituelle, la vision spirituelle, la vue spirituelle qui peut voir correctement. C'est alors que l'on peut voir le chemin de la croix, et quelle est la voie étroite.

Verset 23 : "Mais si ton oeil est mal disposé, tout ton corps sera ténébreux : si donc la lumière qui est en toi n'est que ténèbres, combien seront grandes les ténèbres-mêmes." Lorsque nos yeux sont fixés sur deux choses différentes, et que nous avons deux désirs dans notre coeur, nous perdons notre vision spirituelle. Cela est semblable à un aveugle qui se dirige sur un chemin étroit et tortueux, avec de grands ravins de part et d'autre. Comme cela est dangereux !

Verset 24 : "Nul ne peut servir deux maîtres... Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon." Le Seigneur a dit "Nul ne peut servir deux maîtres", mais les croyants semblent toujours dire que cela est possible. Tout comme la puissance des autres membres du corps, la puissance de l'amour est limitée. Si nous la gaspillons sur les choses peu importantes, lorsque le temps vient pour les choses importantes, nous n'avons plus de puissance. Si nous dépensons notre amour sur Mammon, alors quand le temps viendra pour utiliser notre amour sur le Seigneur, nous n'aurons plus d'amour. Notre coeur ne peut être qu'à un seul endroit. Le principe de Mammon est contraire au principe de Dieu. L'expression chinoise qui dit que les riches sont méchants ne signifie pas que les riches sont cruels, mais plutôt qu'ils sont égoïstes.

Verset 25 : "C'est pourquoi je vous dis : ne soyez point en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez, de ce que vous boirez; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus." Ici le Seigneur a changé de ton. Puisque le Seigneur nous a commandé dans le passage précédent de ne pas amasser des trésors sur la terre, il est normal que nous ayons des questions concernant notre nourriture et notre vêtement. Le passage précédent nous dit que le moyen d'utiliser l'argent que nous avons en trop est de faire des aumônes. Le passage qui commence avec le verset 23 nous parle de l'attitude à adopter concernant nos besoins légitimes. Ici le Seigneur a mentionné la nourriture en premier lieu, puis le vêtement. Cela est dû au fait que notre besoin de nourriture est supérieur à notre besoin de vêtement. Le besoin de nourriture est plus urgent et plus difficile à résoudre que le problème du vêtement. "C'est pourquoi" a un sens très profond ici, car dans le passage précédent, il nous est dit de ne pas servir Mammon. Nous ne devons pas être anxieux, même concernant des besoins légitimes, car cette sorte d'anxiété peut nous amener, à terme, à servir Mammon. Le mot Vie dans la langue originale signifie âme, la source de tous les désirs et des convoitises. La Bible associe dans beaucoup de passages l'âme avec la nourriture, par exemple "l'âme périt par manque de nourriture" (Psa. 107:5).

Versets 25-34 : Le sujet principal de ce passage est le fait de ne pas se soucier de la nourriture, de la boisson, ou du vêtement. Servir Mammon débute sans doute lorsqu'on succombe à l'anxiété concernant la nourriture, la boisson et le vêtement. "La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?" Cela nous montre que les croyants doivent avoir des pensées nobles. "Dieu peut-il..." -- c'est là l'incrédulité de l'homme. Une personne qui dit "Dieu peut-il..." exprime son incrédulité. Si nous n'avions aucune foi en Dieu, il nous serait très difficile de vivre notre vie quotidienne. Tous les soucis ne peuvent être ôtés qu'en croyant en Dieu. Lorsque le Seigneur veut que nous considérions, il utilise souvent des questions. Dieu a créé la terre et les cieux dans les cinq premiers jours, et le sixième jour il a créé l'homme. Dieu avait d'abord créé toutes les choses dont l'homme avait besoin, mais l'homme pense toujours comme s'il avait été créé le premier jour.

Verset 27 : "Et qui est celui d'entre vous qui puisse par son souci ajouter une coudée à sa taille?" C'eci est la troisième question que le Seigneur nous pose. Autrement dit, puisque les soucis ne servent à rien, pourquoi se soucier? S'il y a un remède, il n'y a pas de quoi se soucier. S'il n'y pas de remède, se soucier n'arrangera pas les choses.

Les versets 26 et 27 traitent de la question de la nourriture et de la boisson. Nous pouvons facilement voir les oiseaux simplement en levant les yeux, c'est pourquoi le Seigneur a dit "Regardez...." Les versets 28-30 traitent de la question du vêtement. Les lis des champs sont assez rares, c'est pourquoi le Seigneur a dit "Considérez." Comme le Seigneur a pris du soin! Les lis dont il est question ici étaient certainement colorés. En lisant la phrase "O, gens de petite foi", nous pouvons voir que le Seigneur parlait à ceux qui étaient sauvés. Toute la vie de foi de George Müller était basée sur ces deux grandes promesses concernant les oiseaux et les lis. Sa pratique de la foi est une caractéristique qui manque beaucoup à notre époque.

Verset 31 : "Ne soyez donc point en souci." "Donc" est utilisé à nouveau ici. Cela est un résumé. La raison pour laquelle le Seigneur utilise les exemples des oiseaux et des lis, est pour nous interdire d'être soucieux, et non pas pour nous interdire de travailler. Quand le Seigneur a dit de regarder les oiseaux, et d'étudier les lis, ce n'était pas pour que nous les imitions. Le Seigneur a dit par Paul "que si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange point aussi" (2 Thess. 3:10). "Semer" et "moissoner" (v. 26) est le travail des hommes, alors que "travailler" et "filer" (v. 28) est le travail des femmes.

Verset 32 : "Car votre Père céleste connaît que vous avez besoin de toutes ces choses." "Votre Père céleste connaît" -- cela nous indique que ces paroles s'adressent aux croyants. Dieu nous fournit uniquement ce dont nous avons besoin. Dieu ne nous fournira pas ce que nous exigeons, ou ce que nous voulons simplement pour nous-mêmes.

Verset 33 : "Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par dessus." Qu'est-ce que le royaume? D'un côté, le royaume se réfère à une condition spirituelle. Par exemple, la Bible dit "car le royaume n'est point viande, ni breuvage; mais il est justice, paix, et joie par le Saint-Esprit" (Rom. 14:17). D'autre part, le royaume se réfère également au règne dans le millénium (Luc 19:11). L'un concerne notre vie spirituelle aujourd'hui, et l'autre concerne notre récompense dans le futur. L'actuelle condition spirituelle des croyants c'est ce qui permettra à ceux-ci de régner dans le futur. Dans ce passage le Seigneur se réfère davantage à la condition future.

La "justice" ici ne peut être obtenue qu'en cherchant. Ainsi nous voyons qu'il ne s'agit ni de la justification par la foi, ni la justice de Dieu dont il est question dans Romains 3. Au contraire, c'est la justice dont il est question dans Matthieu 5 à 7, celle qui surpasse celle des scribes et des phariséens, celle qui est mentionnée dans 6:1. La justice se réfère en particulier au comportement qui est décrit dans Matthieu 5 à 7.

La proposition "cherchez...le royaume" met l'accent sur la condition spirituelle actuelle, mais plus que cela sur la récompense future. "Données par dessus" indique que vous possédez déjà certaines choses, et que celles-ci seront rajoutées à celles que vous possédez. Puisque vous cherchez le royaume de Dieu et sa justice, ce que vous obtenez c'est le royaume de Dieu et sa justice; en plus de cela, vous obtenez la nourriture, la boisson et le vêtement. A quelqu'un qui ne possède rien on donne; à quelqu'un qui possède déjà des choses, on donne par dessus.

Verset 34 : "Ne soyez donc point en souci pour le lendemain; car le lendemain prendra soin de ce qui le regarde : à chaque jour suffit sa peine." Cela nous montre que le Seigneur n'a pas prévu que les croyants aient une vie facile et confortable.


Traduit et mis en ligne par Eglise de Maison.com.   Nous aimerions lire vos commentaires : cliquez ici