MATTHIEU CHAPITRE UN

par Watchman Nee


Verset 1 : «Le livre de la généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham» Au début de ce chapitre, au premier verset, on parle de Jésus Christ. Cela correspond au dernier verset de l'Apocalyse (Apo. 22:21). D'autre part la phrase traduite «Le livre de la généalogie» n'est utilisée qu'une seule fois (ici) dans le Nouveau Testament. C'est aussi le cas dans la version Septante de l'Ancien Testament (Gen. 5:1) «Le livre de la généalogie d'Adam». (La version Septante est la version de la Bible utilisée par notre Seigneur pendant qu'Il était sur la terre). L'un est le livre de la généalogie du premier Adam, l'autre est le livre de la généalogie du dernier Adam. L'un est en contraste avec l'autre.

«Le fils de David». Dans ce livre, on appelle le Seigneur par ce titre 9 fois au total : dans 1:1, 9:27, 12:23, 15:22, 20:30-31, 21:9, 22:42,45. Depuis Adam, jusqu'au Seigneur Jésus, il y avait au total soixante-quinze générations (voir Luc 3:23-38 dans lequel le nom de Canaan figure deux fois).

Pourquoi le chapitre commence-t-il en citant uniquement les noms de David et d'Abraham, et non pas d'Adam, d'Isaac ou de Jacob? Cela nous montre que ce livre à deux lignées : l'une est la lignée de David, la lignée des prophètes, l'autre est la lignée d'Abraham, la lignée des sacrificateurs. Cela nous montre que le Seigneur a rempli ces deux rôles. Le fils de David signifie Salomon. Dire que le Seigneur était le fils de David, c'est dire qu'Il serait Salomon. Pendant sa vie Salomon a fait deux choses en particulier. L'une est qu'il a prononcé la parole de sagesse, et l'autre c'est qu'il a bâtit le temple. Le Seigneur est plus grand que Salomon. En tant que prophète, il a envoyé le Saint Esprit et a bâti le temple spirituel. Le fait que le Seigneur soit le fils d'Abraham signifie qu'Il serait Isaac. Pendant sa vie, Isaac avait deux caractéristiques : il a été offert en sacrifice et il s'est marié avec Rébécca, une femme d'entre les Gentils. Le Seigneur a été offert dans Sa mort et Sa résurrection et il s'est aussi marié avec les Gentils et a engendré l'Église.

La généalogie d'un homme commence par lui et remonte jusqu'à ses ancêtres. Cependant, la généalogie d'un roi commence par lui et descend jusqu'à ses descendants. La généalogie dans Luc trace en remontant vers les ancêtres alors que la généalogie de Matthieu cite les générations par ordre chronologique.

Versets 2-6 : Ici il est question de quatre femmes. L'objectif est de montrer que le Seigneur est apparenté, non seulement aux Juifs, mais aussi aux Gentils (Eph. 3:6). Jésus n'est pas venu appeler les justes; il est venu pour être le sauveur de tous. Dans l'Ancien Testament le nom des femmes et des Gentils n'était jamais mentionné dans les généalogies. Cependant, dans ce cas, quatre femmes sont citées, et elles sont toutes issues des Gentils et étaient pécheresses.

Thamar était la belle fille de Juda. Elle a commis l'inceste. Rahab était prostituée à Jéricho. Ruth était Moabite. Dans Deut. 23:3, il est interdit aux Moabites d'entrer dans l'assemblée de Yahvé même jusqu'à la dixième génération. Bath-shéba n'est pas mentionnée par son nom, mais on parle d'elle comme la femme d'Urie (2 Sam. 11:3). Cela sert à montrer quelle sorte de femme elle était. Cela nous montre que Gentils et Juifs ont tous une part en Christ.

Dans toute la Bible, l'homme sert pour montrer le principe de la doctrine, l'aspect objectif, et la femme sert pour montrer l'aspect de l'expérience, l'aspect subjectif. Des exemples sont : Salomon et la femme Sulamite dans le Cantique des Cantiques.

Bien que ce chapitre parle de quatorze rois, seul David est appelé «le roi».

Versets 7-9 : Comparez ce passage avec 1 Chron. 3:11-12. Les noms de Achazia (2 Chron 22:2-5,9), Joas (2 Chron 24:25), et Amatsia (2 Chron 25:14-16, 27) sont omis de la généalogie de Matthieu. Cela était pour les raisons suivantes : (1) Ils étaient tous descendants de Jézabel (2) Ils ont fait le mal (3) Ils ne sont pas morts d'une mort naturelle. Le Seigneur punissait de telles personnes jusqu'à la 3eme et la 4eme génération. Ils ne méritaient pas d'être rois, donc Matthieu n'a pas enregistré leurs noms.

Versets 10-12 : Ici il manque le nom de Jéhojakim (2 Chron 36:4; 2 Rois 23:34,35). Cependant on le trouve bien dans 1 Chron 3:15-19. Jéhojakim a été mis sur le trône par Pharaon, et non pas par Dieu. D'autre part, il a fortement taxé le peuple pour plaire à Pharaon, et il a aussi adoré des idoles. Son nom a donc été retiré de la généalogie du Roi. Ozias (Matt. 1:8) est aussi appelé Hazarja dans 2 Rois 15:1-3 et 13. Matthieu 1:12 nous dit «Salathiel engendra Zorobabel». Cependant, 1 Chron 3:17-19 nous dit que Zorobabel était le fils de Pedaja. Cela s'explique par le fait que Salathiel est mort précocement, et selon la coutume du pays (Deut 25:5-6) son frère Pedaja a peut-être pris sa femme et a ensuite engendré Zorobabel, ou alors il est devenu son fils par adoption lors de la mort de son frère.

Verset 12 : « Jéconias engendra Salathiel ». Cependant selon Jér. 22:24-30 aucun des descendants de Jéconias ne siégerait sur le trône de David. Même si Joseph était un descendant de Jéconias, il n'était pas le père de notre Seigneur. C'est le merveilleux acte de Dieu !

Verset 13-16 : Dans le verset 16, la généalogie passe à «Joseph le mari de Marie de laquelle est né Jésus qui est appelé Christ». Ainsi la difficulté évoquée ci-dessus est résolue.

Verset 17 : La généalogie de Christ comporte quarante-deux générations au total. Quarante-deux est le nombre qui représente l'expérience de la souffrance. Il diffère de quarante qui représente simplement les épreuves, et ne fait pas nécessairement intervenir la souffrance. Après l'accomplissement de quarante-deux, le Millenium viendra, un temps de repos. L'Apocalypse mentionne quarante-deux mois. Nombres 33 parle de quarante-deux étapes et la quarante-troisième étape était Canaan. Après que le nombre quarante-deux soit accompli, Christ vient. Trois fois quatorze générations fait quarante-deux générations. Mais lorsqu'on compte les générations qui sont énumérées dans le chapitre 1, on n'en compte que quarante-et-un. Cela s'explique par le fait que David était le dernier du premier ensemble de quatorze générations, mais aussi le premier du second ensemble de quatorze générations.

Verset 19 : « Joseph ... était juste ». Une personne juste est à la fois juste et gentille. Joseph était juste, il devait donc divorcer d'une telle femme. Il était également gentil, il ne voulait donc pas l'humilier publiquement, il voulait donc divorcer en privé.

Verset 20 : « Comme il pensait à ces choses ». Pendant que Joseph pensait à ces choses, cela a permis à Dieu de lui parler et de le diriger.

Verset 21 : « Jésus » est l'équivalent grec du nom hébreux « Josué ». On peut le traduire « Yahvé le Sauveur » ou « Yahvé sauve » (JE signifie Yahvé, et SUS signifie salut).

Verset 23 : « Emmanuel » signifie « Dieu avec nous ». Cela ne veut pas dire «Dieu est présent parmi nous» [comme le traduit la version chinoise]. «Dieu avec nous» a un sens plus large que «Dieu est présent parmi nous». En hébreux, à chaque fois qu'un mot comporte le terme «EL» (Daniel, Eli, Israël), le mot a un rapport avec Dieu.

Le roi David est un type du Seigneur Jésus en tant que Roi : (1) Le Roi établi par Dieu, (2) Le Roi guerrier, (3) Le Roi méprisé et rejeté des hommes.


Traduit et mis en ligne par Eglise de Maison.com.   Nous aimerions lire vos commentaires : cliquez ici