L'ami de qui ?


Ne trouvez-vous pas cela amusant de lire des étiquettes avec des avertissements qui paraissent évidents ? Des avertissements tels que : "Ne mettez pas vos doigts dans le mixeur" ou celui que j'ai vu l'autre jour sur le côté d'une fosse septique "Baignade interdite." Et bien, pour ajouter à la collection, j'en ai trouvé un dans la Bible. Je n'ai pas pu m'empêcher de rire.

Il est dans Tite 2, le fameux passage où il nous est demandé d'aimer nos enfants. Est-ce que vous vous êtes déjà arrêté pour penser à cela ? Bien évidemment, toutes les mères aiment leurs enfants ! Pourquoi leur dire de faire quelque chose qu'elles font déjà ? Excepté quelques femmes perverses, toutes les mères mourraient pour leurs enfants. Quelle chose évidente d'écrire cela.

Je me suis dit que je ferais bien d'étudier un peu cela. J'ai trouvé que le mot grec pour "aimer" dans ce verset est philoteknos qui veut dire de façon littérale "être l'ami de vos enfants." C'est là que ça coince. C'est facile d'aimer, mais sommes-nous leur amie ?

Le cœur humain est assoiffé d'amitié et Dieu prévoit que cela soit comblé par... pas la télé, pas le chien... mais par la mère. La mère est la première démonstration d'amitié que Dieu offre à l'enfant qui vient au monde. Pourquoi ? Pour que nos enfants puissent savoir comment être les amis de Dieu et les amis des personnes qui les entourent. En faisant cela, soit nous construisons soit nous détruisons notre société. Nous influençons réellement toute notre culture. Au lieu d'être une affirmation redondante de la Bible, c'est l'une des plus importantes !

L'amitié, même à son niveau le plus basique, ne se trouve pas facilement dans les familles actuelles. Et pourtant c'est le besoin le plus pressant du cœur humain. Que font des amis ? Ils veulent passer du temps ensemble. Mais que voit-on aujourd'hui ? Les enfants passent du temps devant la télé... les enfants passent du temps avec qui que ce soit ou quoi que ce soit autre que leur mère. Les statistiques américaines montrent que plus de 50% des enfants de moins de 2 ans ont une télévision dans leur chambre !

Les derniers chiffres, trouvés sur Internet, montrent que, dans les 30 dernières années, le temps moyen passé par les parents avec leurs enfants a baissé de 40%. Cela me fait penser que l'amitié est passée par la fenêtre. Nos vies sont trop occupées !

Le dictionnaire définit l'amitié de 3 manières :

    1. Quelqu'un qui est lié à une autre personne par l'affection, qui le mène à rechercher sa compagnie.

Sommes-nous liés ou détachés ? Une amie à moi a l'habitude de dire : « Où que tu sois, sois présente ! » On peut facilement passer à côté des amitiés que nous avons aujourd'hui si nous ne vivons pas pleinement dans le présent. Recherchons-nous la compagnie de nos enfants ou les supportons-nous jusqu'à l'heure du coucher ?

Peut-être allez-vous me dire : « Écoute ! Je suis déjà avec eux toute la journée dans des conditions frénétiques. Qu'est-ce que tu attends de plus de moi ? »

Ce que je vous propose, c'est de passer du temps avec vos enfants, exactement comme de meilleurs amis, pendant une semaine ! Arrêtez de téléphoner à tous vos autres amis et connaissances et téléphonez symboliquement à vos enfants ! Faites les participez à tout ce que vous faites.

Boswell, l'auteur célèbre de la biographie de Samuel Johnson, relate l'histoire du meilleur jour de sa vie. Cela est arrivé lorsqu'un jour son père est allé à la pêche avec lui. Boswell relate que ce jour a changé sa vie pour toujours. Le reste de son enfance est resté flou mais ce jour... « Ce jour, mon père a été un ami pour moi, et j'ai appris ce qu'était la vie par cet exemple. » Des historiens ont décidé de retrouver l'événement dans le journal intime du père de Boswell pour voir ce qu'il avait à dire du jour le plus important de la vie de son célèbre fils. Voici ce qu'on peut y lire : « Suis allé à la pêche aujourd'hui- une journée entière de perdue ! »

Beaucoup de mères pensent qu'elles perdent leur temps. Non, vous ne perdez pas votre temps ! « Mais je lave ma maison, je fais briller la théière. » Beaucoup de mères sont plus les amis de leur maison que de leurs enfants. Oui, il nous faut s'occuper de la maison, mais vous remarquerez que cela est mentionné , dans Tite 2, après le fait d'aimer nos enfants. Dieu met toujours les choses par ordre d'importance.

Quand nous venions juste de nous marier, mon mari a dit : « Nous inclurons les enfants dans tout ce que nous ferons. Si on ne peut pas les inclure, nous ne le ferons pas ! » De ce fait, nos enfants sont allés là où peu d'enfants ont été, et nous n'avons pas été à beaucoup de choses auxquelles nous aurions pu aller. Nos enfants ont appris à dormir partout et à bien se comporter. Souvenez-vous que la Parole ne nous dit pas de devenir ami avec les activités de l'église mais avec nos enfants.

    2. Un compagnon qui est gentil, qui promeut le bien de l'autre.

L'amitié vient avant la discipline et l'ordre. Avant de paniquer, laissez moi expliquer. Je suis pleinement convaincue de l'importance de l' obéissance. Cela va sans dire ! Cependant, il est mieux d'avoir l'amitié, que d'avoir toute chose parfaite sans relation. C'est de la viande morte !

Certains pensent que d'être copain-copain avec son enfant détruit l'ordre. Faux. Est-ce que je suggère qu'ils devraient m'appeler par mon prénom ? Non. Le respect est de mise ! Le respect et l'obéissance doivent découler d'une amitié basée sur la confiance. Ils réaliseront ainsi que la discipline découle de l'intention de voir ce qu'il y a de mieux pour eux.

La discipline sans l'amitié donne naissance au rejet, qui est le terrain où germe la rébellion. Peut-être arriverez-vous à obtenir une soumission apparente, mais sans l'amitié, il n'y a pas de vrai changement de cœur. Peut-être sont-ils assis en apparence, mais ils sont toujours debout à l'intérieur. La soumission est une histoire du cœur. Aucun enfant sur la terre ne soumet son cœur volontairement sans l'amour de l'amitié.

    3. Avoir une opinion favorable d'eux, une opinion noble venant d'une source pure.

Certains amis se descendent mutuellement comme si c'était leur activité préférée. Les vrais amis s'encouragent mutuellement chaque jour ! Nous avons tous envie d'être acceptés, estimés et encouragés. C'est comme ça que j'ai grandi. Si les enfants ne trouvent pas cela au sein de la famille, ils iront le chercher ailleurs.

J'ai souvent pensé qu'il serait bien si chacun d'entre nous pouvait entendre notre propre cérémonie d'enterrement avant de mourir ! J'aimerais que les gens puissent entendre les paroles merveilleuses que les autres disent sur eux à leur enterrement, des mots qu'ils auraient dû entendre alors qu'ils étaient encore vivants. Si seulement ils savaient combien ils étaient aimés, quel talent ils avaient, combien magnifiques ils étaient etc. N'attendons pas. Les enfants ont soif d'encouragement et d'amitié venant de leur mère.

Voici ce qui peut endommager le degré de confiance dans l'amitié :

  1. Les éclats de colère. Et, de l'autre côté, le traitement du silence. S'il y a quelque chose qui tue l'amitié, ce sont bien ces deux choses. Ils sont comme une mauvaise odeur. On peut mettre un parfum agréable quand nous sortons mais quand est-il si nos enfants reçoivent des bombes malodorantes à la maison ? N'utilisez pas vos enfants comme votre poubelle émotionnelle. Traitez-les comme vos amis.

  2. Ébruiter les confidences. Il n'y a rien de pire pour un enfant que d'entendre sa mère parler en mal de lui à une autre personne, même son père. Cela sape en lui toute volonté de s'améliorer. Ne cherchez pas à mettre une étiquette sur les défauts de vos enfants, traitez les problèmes directement avec eux !

  3. Le favoritisme. C'est extrêmement destructif. Si votre ami traite un autre mieux que vous, cela détruit rapidement votre relation. Il en va de même avec vos enfants.

Souvenez-vous de ce qui est évident : « N'utilisez pas votre sèche-cheveux dans la douche et soyez l'amie de vos enfants. »

Écrite par Évangeline JOHNSON
Tiré de la revue « Above Rubies »
numéro 65, novembre 2005

Traduit et mis en ligne par Eglise de Maison.Com  Nous aimerions lire vos commentaires : cliquez ici